Le président et la dame pas toute jeune

Une femme de 73 ans est gravement blessée lors d’une charge policière à Nice lors de la dernière manifestation des Gilets Jaunes. Le gouvernement conteste qu’il s’agisse d’une charge policière, tout en disant que l’on prend des risques lorsqu’on se rend dans des lieux définis comme interdits. Quelque peu contradictoire. Cette dame « pas toute jeune » de 73 ans militait dans une association qui lutte pour le respect de l’environnement et des rapports d’échange moins inégalitaires.

Au plus haut sommet de l’Etat, il a été déclaré : « Je lui souhaite un prompt rétablissement et peut-être une forme de sagesse. » « Quand on est fragile, qu’on peut se faire bousculer, on ne se rend pas dans des lieux qui sont définis comme interdits et on ne se met dans des situations come celles-ci. »

Que faut-il entendre par « une forme de sagesse » ? Serait-ce que parce qu’on n’est plus tout jeune, voire carrément vieux, on n’a plus à militer dans des associations dont le discours déplait aux puissants. Et si pour exprimer publiquement ses idées, on manifeste pacifiquement et qu’on se retrouve à l’issue de la manifestation hospitalisée avec de multiples fractures du crâne, on n’a à s’en prendre qu’à soi-même. Ce qui équivaut à une double interdiction de manifester : parce que manifester devient de plus en plus problématique, d’une part, et d’autre part manifester lorsqu’on a 73 ans ou plus serait en passe de devenir scandaleux et le fait d’écervelés. Car dans cette obstination à rabaisser tout un chacun, les vieux n’ont pas à penser, d’ailleurs ils ne pensent pas. Ce sont des écervelés (au sens strict : é-cervelés)

Serait-on en train d’assister au plus haut sommet de l’Etat à l’énoncé d’injonctions en direction des vieux : « Calfeutrez-vous chez vous, regardez la télé. » « Ne vous engagez dans aucune cause, c’est ainsi que vous ne prendrez pas de coup puisque vous n’aurez à manifester d’aucun engagement ».

En définitive, si on poussait le raisonnement jusqu’au bout de ce qui le sous-tend : « vieux, restez chez vous, en attendant l’issue fatale. Il vous reste une seule chose : vous retirer de la vie ».

Et ce propos émane d’un président qui pourrait être le fils de la dame en question. Décidément, on ne respecte plus rien ! En tous cas pas les vieux, qu’on se permet de sermonner et de réprimander comme si c’étaient des enfants.

Alain Jean

3 réflexions au sujet de « Le président et la dame pas toute jeune »

  1. Pellerin

    Bravo Alain.
    C’est absolument à entendre comme cela.
    Qu’est ce qui te prend (en revanche) de dire que ce gars pourrait être le fils de la dame ? La citoyenneté se conçoit justement en dehors de toute considération personnelle.
    Bon. C’est un détail par rapport au fond. Mais faisons gaffe quand même au vieux parce que ce sont des citoyens…simplement.

    J'aime

    Répondre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s