De certains âges de la vie…

On connaissait “l’âge de raison”, que les spécialistes sont de moins en moins unanimes pour le fixer toujours à sept ans (s’agissant de l’âge de déraison, normalement un peu plus loin dans le temps, les avis divergent encore plus).

Tout le monde connaît, bien sûr, l’âge du “permis de conduire”, toujours fixé à 18 ans[1], celui, aujourd’hui, autorisant d’utiliser une trottinette électrique (à 14 ans), ou bien, encore, hors des villes, on sait aussi, l’âge du “permis de chasser” (16 ans).

On se souvient que l’âge de la majorité matrimoniale a, quant à lui, varié dans l’histoire (il fut un temps de 12 ans pour les filles, 14 ans pour les garçons !) :https://fr.wikipedia.org/wiki/Majorit%C3%A9_matrimoniale

C’est depuis 1974 qu’il est fixé à 18 ans, devenu aussi, à cette date, l’âge de la majorité civile[2] qui était jusque là de 21 ans (depuis 1792 ! )

Au sujet de la majorité civile, se souvient-on beaucoup qu’auparavant, il n’y a pas bien longtemps, de jeunes hommes avaient le “droit” d’aller faire la guerre – on disait “opérations de maintien de l’ordre” https://www.youtube.com/watch?v=NFzk7EkZ-fI – mais qu’étant encore mineurs (de 21 ans), ils n’avaient pas le droit de voter, et donc d’exprimer une opinion citoyenne, notamment à l’égard de cette obligation à laquelle ils devaient se soumettre ?

S’agissant de l’âge de la majorité pénale, ou âge de la responsabilité pénale, on sait les débats auquel celui-ci a donné lieu et suscite encore actuellement.

20 ans est sans doute le premier des “âges-balises” de la vie (encore que l’on peut considérer comme tel un de ceux précédemment évoqués)  : Vingt ansAvoir vingt ans…, combien de fois a-t-on entendu, entend-on encore et entendra-t-on toujours, ces mots ?

Vingt ans : https://www.youtube.com/watch?v=SFLYnVLZOfM

Avoir 20 ans https://www.youtube.com/watch?v=ZQF5vTdhApQ

60 ans était, jusqu’à il y a peu, un autre ”âge-balise” de la vie, notamment celui à partir duquel l’Organisation mondiale de la santé (l’OMS) définit, encore aujourd’hui, une “personne âgée”[2] et, nous dt-on, “dans la réglementation française c’est, de plus, cet âge qui a été retenu pour certaines prestations ou dispositions concernant les personnes âgées”.

Ainsi, est-ce dès cet âge, et déjà avant, qu’entre autres les organismes de prévoyance et d’assurance nous alertent, un peu plus qu’avant, sur les différents risques, notamment de dépendance, qui vont accompagner nos jours à venir (et sur la nécessité de songer à financer nos frais d’obsèques !).

S’agissant des “dispositions concernant les personnes âgées”, j’ai déjà évoqué, dans ce blog (https://ehpaddecote.wordpress.com/2019/02/), celles relatives à certains logements sociaux prévus spécifiquement pour cette catégorie d’âge (à compter de 60 ans, il faut le répéter) dont l’existence semble interdire, à des personnes ayant atteint cet âge, l’accès à un logement social ordinaire – ou quant l’inclusion procède de l’exclusion et de la mise à côté (“de côté” !) – et ne leur permet plus (sauf dérogation !) d’avoir encore une activité professionnelle (leur procurant des revenus complémentaires de leur retraite, ne pouvant qu’être très modestes), ce qui, par ailleurs, exclue aussi que ces personnes soient encore au nombre de celles qui continuent, par leurs cotisations et contributions, d’abonder aux systèmes de solidarité et n’en soient pas seulement bénéficiaires.

“Travailler plus”, “Travailler plus longtemps”, “Partir plus tard” (à la retraite)…, ou quand, “en même temps”, l’absurdité, pour ne pas dire la bêtise, anonyme et collective, de nombre de “dispositions sociales” peut aussi être meurtrière.

60 ans était donc, jusqu’à il y a peu et pour les salariés, “l’âge de la retraite”, si l’on excepte certains régimes spéciaux (ou certaines dispositions particulières comme celles, aujourd’hui abandonnées, qui permettaient à des femmes ayant eu trois enfants de commencer à percevoir une retraite bien avant cet âge et, pour certaines, de poursuivre ou débuter une carrière politique à des conditions plutôt favorables).

Le 17 mars dernier, la ministre de la santé et des solidarités a laissé entendre que l’âge légal de départ à la retraite, aujourd’hui fixé à 62 ans, pourrait être reculé par le gouvernement dans le cadre de la réforme à venir, le haut commissaire chargé de la réforme des retraites déclarant, quant à lui, quatre jours plus tard que l’âge légal serait maintenu à 62 ans.

Un autre responsable politique, ancien ministre de la santé puis ministre du travail, actuellement président d’un conseil régional disait qu’il voulait que l’âge de la retraite soit porté à 65 ans après 2030 (date à laquelle le nombre de plus de 60 ans devrait avoir progressé de plus de 60 % (https://www.lemonde.fr/vous/article/2006/12/19/le-nombre-de-plus-de-60-ans-va-progresser-de-60-d-ici-a-2030_847304_3238.html).

Le 12 juin, lors de son discours de politique générale devant l’Assemblée nationale, le Premier ministre a annoncé que, si l’âge légal de départ en retraite serait maintenu à 62 ans, un “âge d’équilibre” (dit aussi, précédemment, “âge pivot”), qui se situerait autour de 64 ans, serait défini pour inciter les actifs à travailler plus longtemps (https://www.lemonde.fr/politique/article/2019/06/27/retraites-l-age-d-equilibre-en-debat_5482173_823448.html)instaurant un système de bonus-malus, et donc malus pour celles et ceux qui n’atteindraient pas cet “âge d’équilibre”.

”Âge d’équilibre” : on voit bien l’origine et l’inspiration comptables de cette expression (“budget en équilibre”, “équilibrer un budget”…), mais, comment ne pas y voir aussi un sens moral, sinon idéologique, de la part de quelqu’un qui aime à rappeler qu’il est favorable à demander des “contreparties” à celles et ceux qui“bénéficient” de nos “mécanismes de solidarité”, en échange du versement d’aides sociales, ainsi que cela a été déjà instauré localement par certains autres responsables politiques, au déni de mots tels que bénévolatvolontariatgratuité (https://www.marianne.net/societe/benevolat-pour-toucher-le-rsa-quoi-oblige-la-loi).

Et, si on était, là aussi, dans “ la destruction du langage et du sens même des mots”[3], selon Frédéric LORDON, cité, sur ce blog, par Michel BASS :https://ehpaddecote.wordpress.com/2019/06/10/une-problematique-de-la-psychogeriatrie-1/ ?

Difficile aussi de ne pas citer ici, une fois de plus – une fois de trop ? –, la phrase, bien qu’elle soit, nous dit-on, apocryphe, d’Albert CAMUS : “Mal nommer les choses c’est ajouter au malheur du monde.” et, pour, au moins ici, rapprocher de lui, celui qui en fut l’un des critiques, de ne pas évoquer la notion de “violence symbolique” de Pierre BOURDIEU.

Mais, pour finir, soyons optimistes, s’il y a lieu de l’être : Avoir cent ans : https://www.youtube.com/watch?v=I9-D9DoA-Vg

 

Bernard Gibassier

1. Le brevet de base français de pilote d’avion, dont la formation nécessaire pour l’obtenir inclus d’effectuer un certain nombre de vols en étant “seul à bord”* peut, quant à lui, être obtenu dès 15 ans ans.

 

* A la différence du permis de conduire qu’il faut avoir obtenu pour commencer à conduire en étant seul dans un véhicule.

 

2. L’âge de la majorité sexuelle, défini comme étant “l’âge à partir duquel un mineur civil peut entretenir une relation sexuelle avec un adulte sans que ce dernier ne commette une infraction pénalement réprimée, à condition que cet adulte ne soit pas en position d’autorité à l’égard du mineur” est actuellement fixé à 15 ans.

3. “Personne qui présente les attributs physiologiques et sociaux de la vieillesse tels [ou telle ?] que la société se les [ou se la ?] représente”.

[Message tronqué]  Afficher l’intégralité du message

Zone contenant les pièces jointes

Une réflexion au sujet de « De certains âges de la vie… »

  1. Bernard Gibassier

    2030 est décidément une date retenue par nombre de prévisionnistes puisqu’on nous dit qu’à cette date, selon des estimations de l’association Alzheimer’s Disease International, le nombre de malades Alzheimer et des maladies apparentées dans le monde devrait avoir doublé en passant de 35,6 millions, aujourd’hui, à 65,7 millions en 2030.

    Combien alors, en France ?

    Par ailleurs, quel sera à cette date, l’ »âge d’équilibre” retenu, et combien de personnes seront sans emploi bien avant de l’atteindre ?

    J'aime

    Répondre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s