Courrier au Haut-Commissaire aux retraites

Objet: Transition emploi retraite

Pour une Ecole de la 3e chance retraite et long vieillissement

Appartenant à la première génération qui pouvait espérer trente, quarante ans et plus en situation de retraite, j’ai commencé la mienne, comme pour ma carrière, par un temps d’apprentissage, trois années à l’Université permanente de Nantes pour deux DU, santé et droit, des matières qui me semblaient « utiles » pour vivre un long vieillissement.

Je me suis reconstruit une carrière et une nouvelle profession, dans lesquelles je suis très heureux et de plus en plus passionné, dans un équilibre entre ma vie familiale, amicale, de loisirs, et de travail.

Je vous demande Monsieur le Haut Commissaire, de penser à la préparation à ce long temps de retraite. Les retraités.es ne peuvent plus seulement « s’occuper » ils doivent demeurer en capacité et moyen de choisir leurs modes, conditions et environnements de vie pour le moins. Un apprentissage tout au long de la vie est nécessaire. Je travaille sur une « Ecole de la 3e chance retraite et long vieillissement où chacun.e apporte ses savoirs, expériences, réussites et échecs, ses ennuis et désespérances parfois… à partager pour nous enrichir et nous donner les « outils » pour comprendre et entreprendre cette dernière étape de vie.

Il ne s’agit pas de cours magistraux, mais d’apprendre l’usage du bon sens, de l’esprit critique, des préparations aux transformations du monde avec ses inédits et ses incertitudes… pour ne pas risquer de devenir esclaves des politiques sociales, technologiques, environnementales, scientifiques, religieuses… faute de les comprendre.

Les organisations de préparation à la retraite, je les ai consultées avant d’entrer en situation de retraite, sont orientées vers le « retraité actif » bénévole ou pas, ce qui correspond parfaitement à une demande.

J’envisage davantage le retraité citoyen responsable, actif forcément, mais soucieux de connaissances essentielles pour construire demain entre et avec quatre, cinq générations dans un équilibre harmonieux entre la vie, l’activité, le repos… et l’esprit critique d’une société du XXIe siècle en mutations que nous voulons décider en connaissance de cause.

Je demeure à votre disposition,

Pierre Caro, retraité professionnel

PS:  Suite à ce courrier, je participerai aux consultations du Haut Commissaire Jean Paul Delevoye pour la reforme des retraites

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s